True Grit

Pourquoi est-ce que je me remets soudainement à reparler de cinéma ? En fait, parce que je me suis arrêtée d’en parler, c’est ainsi que je peux me remettre à en parler. Tout simplement. Et je n’ai pas arrêté parce que je ne voyais plus de film, mais tout simplement parce que je n’avais pas de temps à passer sur un blog. Est-ce que j’en ai davantage maintenant ? Non. Mais écrire me manque. Ma connexion prochaine à internet (ou au moins cet espoir) m’attire vers l’ordinateur un peu plus qu’avant. J’ai me couche un peu plus tard, aussi, ou peut-être que je rentre plus tôt, j’ai donc plus de temps chez moi (sans doute pour peu de temps, soit j’irai dormir, zombifiée – ou fanée, c’est peut-être plus joli et délicat mais moins ressemblant physiquement -, soit je serai occupée). Peut-être également parce que je viens de me rendre compte que cela va bientôt faire un mois que je n’ai rien posté sur un film. Ça craint. Y’aura plus personne pour arriver (et repartir aussi vite) par erreur sur mon blog. Ah ça, non ! Le lutin farceur en moi serait tellement triste ! J’ai donc décidé de reprendre du service (un peu). Voilà pour l’intro (je ne dis pas introduction, cette fois, bien que j’adore la langue française, car ayant tout juste commencé à regarder la série américaine Californication, j’en parlerai dans un autre article – ce bout de phrase n’est absolument pas contractuel, évidemment –, disons que ce mot me fait penser à un autre, puis un autre, et plein d’idées bizarres, qui font que j’abrège le mot, et voilà tout).

Film des frères Cohen, truc et machin (Ah ! On me dit que c’est Joel et Ethan), il s’agit d’un western adapté d’un roman de Charles Portis, que j’ai eu très envie de voir depuis la bande-annonce, à cause de l’actrice principale, Hailee Steinfeld. Elle interprète Mattie Ross, une jeune fille de 14 ans, déterminée à venger la mort de son père, tué froidement et lâchement par Tom Chaney (Josh Brolin), etc. blabla… Je ne sais pas faire de résumé, et là je suis bien trop fatiguée pour me décarcasser pour vous en pondre un de correct (je ne crois pas avoir réussi à faire mieux que « correct »). En gros, ne pouvant compter sur les forces de l’ordre bien trop occupées par d’autres affaires, elle décide d’engager un marshall, Rooster Cogburn (Jeff Bridges), et bien sûr de l’accompagner afin de s’assurer que le travail soit accompli. Ils rencontreront un ranger, LaBoeuf (interprété par Matt Damon), qui est également à la poursuite du criminel, pour le meurtre d’un sénateur au Texas.

Vraiment, j’ai beaucoup aimé ce film. Bon, mon avis ne vaut sans doute pas grand-chose, je ne connais aucun des grands westerns que tout le monde connaît (c’en est honteux), mais il y a une chose pour laquelle je ne suis pas sûre de me tromper : Hailee Steinfeld est vraiment une superbe actrice, et elle est à la hauteur de son personnage. Ce que j’ai aimé d’autre ? La cohabitation entre cette jeune fille forte et ces cow-boys, les dialogues, l’ambiance, l’humour, l’image, les (autres) acteurs  et leurs personnages (je parle à peine du marshall et du ranger, vraiment, ils sont délectables, c’est du lourd), les paysages… La fin ! (enfin, avant le « 25 ans plus tard »…)
J’adore le personnage de Mattie Ross, son franc-parler, sa force, sa détermination, sa spontanéité… Encore un bravo à l’actrice. >.< »
Je vous le conseille vivement !

True Grit

PS : True Grit signifie avoir du c**illes, ou du cran, enfin quelque chose de ce genre… En tout cas, de ce que j’ai compris.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :