La Comédie des erreurs

De Shakespeare. Eh oui, le grand dramaturge n’a pas écrit que des tragédies, il a aussi écrit cette comédie (et tout un tas de pièces de tout un tas de genres, dixit ma sœur, source improbable, donc je préfère préciser qu’en réalité, je n’en sais rien du tout… vous pouvez toujours faire un tour voir Google si vous tenez à en savoir davantage, ceci dit j’ai déjà vu Coriolan du monsieur, et ce n’est ni une tragédie, ni une comédie ). Une excellente comédie, portée par une excellente mise en scène de Dan Jemmett, dans un excellent théâtre.

Je préfère totalement le Théâtre de la Croix-Rousse aux Célestins, déjà pour la salle (à l’italienne avec les milliards de balcons, c’est moyen bof dès qu’on monte un peu), ensuite et surtout pour la programmation ! (ceci dit, il y a davantage de pièces aux Célestins, et ce théâtre à l’avantage de ne pas se situer sur la ligne de métro C, qu’on met 10 ans à attendre, et qui met 10 ans à monter jusque Hénon le long des pentes de la Croix-Rousse, soit 20 années longues et douloureuse).

J’ai vraiment ri. Ri aux éclats. Ma sœur aussi, d’ailleurs. Pas le simple sourire esquissé, ou le petit rire discret. Le texte était porté par une mise en scène superbe et des acteurs extravagants.

L’histoire ? Un simple prétexte aux quiproquos et à de l’humour insensé.

Un couple, sur un bateau, avec deux enfants, des jumeaux, et qui ont également adopté deux autres enfants, toujours des jumeaux, qui seront plus tard les domestiques de leurs fils. Une tempête, terrible, tout le monde quitte le bateau, la famille reste coincée, chacun des parents attache à chaque bout du bateau sa paire d’enfant (fils et domestique). Le bateau dérive, et alors qu’ils vont être secourus, un drame ! Un rocher, le bateau se déchire en deux, et voilà la famille séparée pour toujours…
Toujours ? Non, parvenus à l’âge adulte, l’un des deux fils va tenter de retrouver l’autre. Vont s’ensuivre des malentendus et des situations toujours plus malheureuses pour nos pauvres héros, pour nos plus grands fous rires. 😀

Évidemment, à l’heure où j’écris réellement ces lignes, le spectacle ne passe plus (à Lyon). Je suis terriblement désolée, vous avez raté un spectacle génial.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :