Les Fils de l’Homme

Children of Men, en version originale.
Un film d’Alfonso Cuarón.

Réalisateur que je découvre… Non pas que je n’aie vu aucun de ses films, mais je n’avais pas particulièrement noté ni son nom ni son talent.

J’ai dû le rencontrer pour la première fois avec Harry Potter et le Prisonnier d’Azkaban. Ensuite, j’ai dû le voir dans Paris, je t’aime, puis le film qui nous intéresse ici, juste avant que j’aille voir Gravity.

Le film est tout simplement superbe. Je l’ai vu dans les meilleures conditions possible : je ne connaissais que le titre, pas même l’affiche (d’ailleurs, ne pas lire ce qu’il y a dessus !). Je mets l’affiche dans mon article pour égayer un peu et parce que tout le monde n’est pas extrémiste comme moi.

Les acteurs sont bons, le scénario intéressant, prenant, puissant et cohérent. Il m’a apporté un nouvel éclairage concernant la vie. Oui, juste ça ! C’est aussi un bon film techniquement (enfin, je crois, je ne suis pas spécialiste), il m’a impressionnée sur beaucoup de plans.

Ce film reste dans la mémoire longtemps après l’avoir vu, il m’a hantée et me hante toujours… C’est d’ailleurs pour cela que j’en parle aujourd’hui… Même si je n’en dis finalement rien. En fait, cela fait presque un an que ce billet est en brouillon mais je n’arrive pas à ajouter un seul mot.

Bref, regardez-le !

Les fils de l’homme

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :